Epicondylite, comment soulager la tendinite externe du coude ?

Vous souffrez de douleurs au coude ? Vous avez de la peine à utiliser votre main, poignet ou bras et les simples gestes manuels du quotidien deviennent douloureux ? Il est probable que vous soyez atteint d’épicondylite, plus communément appelée tendinite du coude. Cette affection musculo-squelettique se traduit par une inflammation des tendons du coude qui relient les muscles épicondyliens à l’os, suite à une surutilisation ou des activités répétitives.

Découvrez l’essentiel de ce que vous devez savoir à propos de la tendinite du coude ainsi que les remèdes naturels et conseils pour la soulager efficacement.

L’épicondylite une inflammation des tendons du coude

L’épicondylite ou tendinite externe du coude est un trouble musculo-squelettique aiguë ou chronique caractérisé par une inflammation des tendons épicondyliens s’insérant sur la face externe du coude. Il est possible, parfois, que la partie interne du coude soit touchée, c’est à dire les muscles épitrochléens, auquel cas on parlera d’épitrochléite du coude.

Comprendre l’origine de cette douleur

Cette forme de tendinite résulte généralement d’une sollicitation excessive des tendons du coude ou d’une répétition excessive d’un même mouvement impliquant les muscles du bras et du poignet. Tellement fréquente au tennis que l’on parle d’un « tennis elbow » dans le langage courant.

La surutilisation du coude engendre une lésion des fibres ou des traumatismes des tendons. Tout ceci peut se produire durant la pratique d’une activité physique ou sportive. La raideur et la faiblesse des muscles du bras et/ou de l’avant-bras sont aussi un facteur exposant à l’épicondylite. Elle peut également être favorisée par le port de charges lourdes ou certaines activités professionnelles (caissière) ou des gestes quotidiens impliquant des mouvements répétitifs (battre les blancs en neige).

Comment se manifeste la tendinite du coude ?

Il existe des symptômes pouvant vous aider à reconnaître une tendinite du coude ou du moins, d’en soupçonner la présence. L’une des manifestations caractéristiques de la blessure est l’inflammation ou la douleur ressentie au niveau de la jointure externe de votre coude, qui peut irradier soit vers l’avant-bras et les doigts, soit jusqu’à l’épaule.

La douleur est exquise lorsque vous avez le bras tendu ou tentez une rotation de votre avant-bras. Elle peut s’accompagner d’un gonflement, de rougeur ou de chaleur au niveau du coude. Dans tous les cas, la tendinite rend pénible l’utilisation de votre main, votre poignet, votre bras et entrave vos activités manuelles.

Faire un diagnostic clinique pour confirmer l’épicondylite

Ne sous-estimez pas la douleur. L’apparition des différents symptômes relevés ci-dessous doit vous alerter sur la nécessité de consulter rapidement un thérapeute (médecin, kinésithérapeute, ostéopathe) pour un diagnostic clinique qui seul permettra de confirmer si vous souffrez réellement d’une tendinite du coude.

Le médecin peut demander une série d’examens incluant la radiographie ou une échographie notamment, afin de déterminer l’aspect inflammatoire des tendons et détecter d’éventuelles fissures ou calcifications intra-tendineuses.

Comment vous prémunir de la tendinite du coude ?

L’épicondylite est une affection dont l’apparition ou la récidive peut être évitée chez les athlètes, les travailleurs et les sédentaires. Pour prévenir ou éviter l’inflammation du coude, on recommande généralement aux sportifs la pratique d’un bon échauffement avant l’entraînement, une bonne hydratation ainsi que le port d’équipements adéquats et adaptés à leur morphologie. L’échauffement et l’utilisation de matériels adaptés et ergonomiques sont valables pour les professionnels dont le travail comporte l’accomplissement de tâches répétitives.

Quel traitement pour soulager une tendinite du coude ?

Notez qu’il existe de nombreux traitements pour une tendinite du coude en fonction de sa gravité ou du profil de la personne affectée. Dès l’apparition des premiers symptômes, il est vivement recommandé de reposer le coude affecté et surtout d’éviter de le solliciter ou d’accomplir des mouvements susceptibles d’aggraver la blessure. L’application de froid, les massages à l’huile essentielle et la pose des patchs STIMCARE sont des solutions naturelles qui peuvent vous aider à gérer la douleur et soulager votre coude.

●      L’application de froid dans la zone du coude

La plupart des patients obtiennent un soulagement ou une baisse importante de la douleur en glaçant leur coude. Il est donc possible que cette astuce soit aussi efficace pour vous. Vous devez simplement placer une poche de glace sur la zone à traiter pendant environ 15 minutes. Cette technique peut être appliquée en moyenne 3 à 4 fois par jour.

●      Massage avec de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné

Pour soulager votre tendinite du coude, le massage à l’huile essentielle d’eucalyptus citronné est une astuce naturelle intéressante. Cette essence est connue pour ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires, antirhumatismaux largement exploitées en aromathérapie, elle apporte un confort musculaire et articulaire notable et appréciable. Pensez également à l’huile essentielle de gaulthérie très intéressante sur les tendinites en général.

Cette solution, comme toutes les autres, doit être combinée à une bonne hydratation et un équilibre alimentaire, importants pour le traitement, ainsi que des étirements et exercices de renforcement musculaire.

●      L’utilisation de patchs STIMCARE

TUTO : Soulager la gêne externe du coude

Vous pouvez enfin gérer vos gênes du coude et favoriser la rémission de votre épicondylite en utilisant les patchs STIMCARE. Ils ont fait leur preuve dans le soulagement efficace des troubles articulaires, musculaires et ligamentaires des membres inférieurs et supérieurs. Ils utilisent la technologie brevetée eNOsyntex qui grâce à ses propriétés d’oxydo-réflection renvoie les infrarouges afin de stimuler la microcirculation. Grâce à une meilleure perfusion des tissus, on note un nettoyage accrue des toxines, une oxygénation et des apports en nutriments améliorés. Il vous suffit d’appliquer un patch directement au niveau de l’attache haute des épicondyliens, mais aussi sur les épitrochéens afin de normaliser les tensions des muscles extenseurs et fléchisseurs du poignet et des doigts. (Voir le tutoriel : “Soulager la gêne externe du coude” (photo ci-contre).