La technologie eNOsyntex

logo eNOsyntex

Les infrarouges, indispensables à la vie

Image infrarouge

Les infrarouges font partie du spectre de la lumière.

Ils sont invisibles à l’œil nu et sont émis par le soleil, le feu mais également par tous les êtres vivants dont les humains.

Nous brillons dans l’infrarouge comme une ampoule de 100 watts.1

Contrairement aux ultraviolets qui émanent seulement du soleil et qui brûlent la peau, les infrarouges sont des rayons indispensables à la vie. Ce sont des rayons porteurs de chaleur qualifiés de « douce » quand ils proviennent d’un être vivant.

Les rayonnement infrarouges situés autour des longueurs d’ondes de 0,75 à plus de 20 microns ont des propriétés vasodilatatrices, cicatrisantes et apaisantes.

Schéma du spectre de la lumière
Spectre de la lumière et plage d’action des patchs Infrarouge Stimcare

Certains minéraux naturels, notamment les métalliques mais aussi les carbonés, reflètent l’énergie infrarouge du corps humain en la renvoyant vers les cellules humaines elles-mêmes.

Leurs propriétés médicales positives trouvent leurs origines dans la médecine curative asiatique et notamment au Japon où des baignoires étaient taillées dans la roche volcanique riches en oxydes métalliques, pour soigner arthrose, rhumatisme et blessures musculo-squelettiques.2

Dès les années 1980, les japonais déposent les premiers brevets utilisant des oxydes métalliques et carbonés (bois comprimé)8 broyés dans le but de refléter les Infrarouges émis par le corps. Les applications médicales courantes de la thérapie Infrarouge concernent la cicatrisation, la réduction de la douleur musculaire, les spasmes musculaires et le soulagement de la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose, les œdèmes articulaires…

A ce titre, dans la lignée des Onsen (baignoires naturelles), les japonais  lancent des saunas à infrarouges et démontrent une pénétration de la lumière infrarouge de 40 à 50 mm sous la peau.3

Mise au point

Arnaud Tortel, kinésithérapeute, féru de médecine chinoise et explorateur polaire accompli découvre les effets vasodilatateurs et apaisants des infrarouges lors d’une de ces explorations du Groenland en 2010.

Il se met en quête pour comprendre comment les minéraux métalliques et carbonés agissent sur le corps. Il met au point différents procédés qu’il brevète en 2012 et 2018.

Au cours de ces 10 ans de recherches avec ses patients, des médecins en services hospitaliers, des kinésithérapeutes (plus de 300 formés)  et bien sur les athlètes Salomon comme Kilian Jornet, François d’Haéne,  Emelie Forsberg … tous l’ont aidé à découvrir les points clés, les plus importants pour chaque perturbation.

Du positionnement sur mesure pour chacun, Arnaud a déterminé des protocoles adaptés à chaque problématique.

La Technologie eNOsyntex

La technologie brevetée eNOsyntex est basée sur deux grands principes :

1/Celui de l’oxydo-réflection

Il consiste à utiliser les propriétés de réflections infrarouges des minéraux naturels métalliques et carbonés. En effet, ces derniers absorbent les émissions photoniques infrarouges émis par les cellules et les réfléchissent comme un miroir concave vers la peau. La concentration judicieuse et le choix des minéraux enchâssés dans le tissu, forme un film de surface qui permet le renvoi constant à plus de 95% des infrarouges de 3 à plus de 20 microns.

Cette concentration de rayons infrarouges endogènes stimule l’enzyme eNOsynthase, qui relargue des molécules de NO (oxyde d’azote) grand vasodilatateur physiologique, qui active la microcirculation sous-jacente. 4,5

2/Celui de la résonance naturelle de l’eau morphogénique6

L’eau vaporisée par la peau va venir se déposer dans le film hydrophile de surface appliqué à même la peau. Il va capter les molécules d’eau pour les structurer de façon cohérente, autour des minéraux métalliques réparties en très fines couches au sein même du film eNOsyntex. On appelle cette structuration « l’eau morphogénique ».  

Cette eau morphogénique a des propriétés visco-élastiques exceptionnelles lui permettant d’absorber l’énergie photonique infrarouge à la surface même des minéraux, lieu où la puissance d’émission infrarouge est maximale. Les molécules d’eau vont alors tous se mettre vibrer à l’unisson et former des domaines de cohérence. Cette eau, ainsi, « énergisée » est plus structurée. 

L’eau de la peau et des fascias profonds étant structurée sous forme de couches similaires ultra minces sur chacun des tissus, une réaction en chaine va s’activer. La vibration moléculaire synchrone du film d’eau énergétisé sous le patch, va entraîner de plan en plan la résonance de l’eau dans les différentes couches situées en dessous. Grâce à ce phénomène vibratoire dit « de résonance de l’eau », les couches superficielles à profondes vont donc se retrouver plus mobiles entraînant une fluidification des liquides corporels (sang, lymphe, liquide interstitielle) suivi d’une meilleure hydratation des tissus.6

La technologie eNOsyntex combine donc l’eau morphogénique et l’oxydo-reflection dans le but d’obtenir une meilleure circulation de l’ensemble des fluides corporels (sang, lymphe, liquide interstitiel) et de permettre une élimination accélérée des toxines, ainsi qu’un meilleur apport en oxygène et nutriments.

Le corps humain étant composé entre 60 et 80% d’eau, selon l’âge, va donc être très sensible aux Infrarouges endogènes (réfléchis par la technologie eNOsyntex), qui sont une énergie lumineuse invisible fondamentalement bénéfique pour l’eau et donc la vie :

  • Dissipation des stagnations liquidiennes (œdèmes) articulaires et organiques,
  • Diminution voir disparition de la douleur,
  • Réduction de fatigue
  • Favorisation de la détente musculaire,
  • Libération des durcissements tendineux, ligamentaires
  • Hydratation des tissus,
  • Stimulation des processus de cicatrisation.

Bibliographie :

1.Barnes, R. B. (1963). Thermography of the Human Body: Infrared-radiant energy provides new concepts and instrumentation for medical diagnosis. Science, 140(3569), 870–877. doi:10.1126/science.140.3569.870

2.More Than a Bath: An Examination of Japanese Bathing Culture, Adam M. Merry, Claremont McKenna, Senior Thesis

3.Far infrared radiation (FIR): its biological effects and medical applications, Fatma Vatansever & Michael R. Hamblin, Photonics Lasers Med. 2012 November 1; 4: 255–266. doi:10.1515/plm-2012-0034.

4.Far infrared irradiation induces intracellular generation of Nitric Oxide in Breast cancer cells, Journal of Medical and Biological Engineering, 29(1): 15-18

5.T. K. Leung, Y. S. Lin, Y. C. Chen et al., “Immunomodulatory effects of far-infrared ray irradiation via increasing calmodulin6 International Journal of Photoenergy and nitric oxide production in raw 264.7 macrophages,” Biomedical Engineering-Applications, Basis and Communications, vol. 21, no. 5, pp. 317–323, 2009.

6.Far-infrared absorption of water clusters by first-principles molecular dynamics, Mal-Soon Lee, F. Baletto, D. G. Kanhere, and S. Scandolo Citation: The Journal of Chemical Physics 128, 214506 (2008); doi: 10.1063/1.2933248

7.Inflammatory responses and inflammation-associated diseases in organs, Linlin Chen, Huidan Deng, Hengmin Cui, Jing Fang, Zhicai Zuo, Junliang Deng, Yinglun Li, Xun Wang, and Ling Zhao, Oncotarget. 2018 Jan 23; 9(6): 7204–7218. Published online 2017 Dec 14. doi:10.18632/oncotarget.23208

8.http://www.iyashidome.com/etudes-cliniques/