Les chevilles des Runners

Que l’on fasse de la piste, de la route ou du trail, les chevilles sont les premières articulations sollicitées puisque ce sont elles qui servent à la fois à la propulsion et à l’amorti. Leur but est de renseigner le système nerveux central le plus rapidement possible afin qu’il puisse adapter le travail musculaire en mouvements coordonnées et harmonieux.  Elles sont à la base de la perception proprioceptive des membres inférieurs.

(c) Jordi Saragossa – Fotografia Insta: jsaragossa
  • Véritables piliers de l’information, il est donc fondamental de garder des chevilles opérationnelles et en pleine santé ! Or, elles subissent naturellement des traumatismes d’impacts et de vibrations course après course et il est important de bien s’en occuper après l’effort. 

1/ En cas de fatigue articulaire, d’impacts et de microtraumatismes

A la suite d’un entrainement intense ou d’une épreuve sportive, nous vous conseillons de coller simplement un patch sur les capsules articulaires de chacune des chevilles afin d’optimiser la récupération. En effet, grâce à l’effet des patchs sur la micro-circulation, ils augmentent la cicatrisation.  Vous pouvez garder les patchs plusieurs jours, puisqu’ils sont efficaces au moins 8 à 10 jours d’affilés.

2/ En cas de torsion, étirement des ligaments de la cheville

Bons nombres de sportifs se tordent les chevilles plus ou moins régulièrement dans l’année et plus ou moins gravement, ce qui nécessite des soins.

  • Dans un premier temps, afin de ne pas perturber les schémas moteurs performants, il est important d’éviter au maximum les boiteries.
  • Dans un second temps, une fois la cicatrisation enclenchée, il faut faire attention aux brides cicatricielles ligamentaires ou capsulaires, car elles viendront à terme perturber les récepteurs fondamentaux de la capsule articulaire et entrainer des perturbations chroniques.

Les patchs infrarouges Stimcare vont soulager ces deux perturbations fondamentales :

  • Il est nécessaire de coller un, voir plusieurs patchs, sur la zone perturbée (en fonction de son étendue). L’augmentation de la micro-circulation va entrainer une cicatrisation harmonieuse sans adhérence de la capsule articulaire.
  • En collant les patchs sur les muscles, tibial antérieur et tibial postérieur, qui sont les véritables pilotes de la cheville, les patchs entrainent une stimulation permanente de ces muscles favorisant leurs actions physiologiques et permettant de prévenir l’installation d’une boiterie.

A savoir, qu’une fois collés :

  • Les patchs ne gênent en rien la rééducation et la proprioception classique qui peuvent avoir lieu sans avoir besoin de les enlever.
  • La mise en place de « glace » par-dessus le patch est tout à fait indiquée, puisque le froid cumulé avec l’augmentation de la micro-circulation génère une action anti-inflammatoire efficace.
  • Ils peuvent également très bien être déposés sous un strapping de maintien.

Crédit Photo : Martina Valmassoi

3/ En cas de chevilles fragilisées par d’anciennes entorses

Les étirements et déchirures ligamentaires laissent très souvent des adhérences cicatricielles rendant les chevilles plus rigides et moins adaptatives aux mouvements, donnant une sensation de fragilité. Ajoutons à cela des troubles sensitifs de la capsule articulaire qui vont venir aggraver l’instabilité ressentie.

Là encore les patchs vont faire des merveilles en permettant à la capsule de renseigner correctement le système nerveux central et en réapprenant aux muscles à piloter correctement la cheville. Très vite, les patchs redonnent aisance et confiance, éloignant l’individu d’une mal adaptation chronique de la posture.

Les patchs infrarouges Stimcare sont donc très efficaces pour soulager les chevilles, mais aussi pour stimuler l’ensemble proprioceptif du complexe propulsion / amorti du pied via les muscles clés.

Retrouvez le protocole pour la cheville ici : https://www.stimcareonline.com/univers/soulager-la-cheville-gene-externe/

Points pour protéger la cheville