Lésions du ménisque, comment les soulager

Dans l’articulation complexe du genou, les ménisques jouent un rôle essentiel. Ils permettent à la fois d’amortir les chocs engendrés par la course ou les sauts et de stabiliser le genou en répartissant le poids du corps de façon équilibrée. Ces deux disques de tissu cartilagineux prennent la forme d’un croissant et assurent la jonction entre le fémur et le tibia. La pression exercée sur les ménisques est relativement intense, il n’est pas rare de constater chez certaines personnes une forme d’usure prématurée et parfois même des lésions. Le recours à la chirurgie n’est pas toujours obligatoire en fonction du traumatisme, il existe aujourd’hui des solutions naturelles et efficaces pour soulager les ménisques et retrouver une activité normale. On vous explique.

Qu’est-ce que le ménisque ?

L’articulation du genou relie l’os de la cuisse, le fémur, au tibia et à la rotule. La surface de contact articulaire n’est pas optimale puisque la tête du fémur est arrondie, alors que celle du tibia est plutôt plate. Les ménisques, en forme de croissant, viennent combler ces différences de structure. Les deux disques de tissu composés de fibrocartilage permettent de répartir la charge sur l’ensemble de l’articulation et se présentent ainsi :

  • Le ménisque latéral : appelé également ménisque externe, il prend la forme d’un disque et est assez épais
  • Le ménisque médial : appelé également ménisque interne, il est plus fin et sa forme rappelle celle d’un croissant.

Les ménisques sont fixés à la capsule articulaire, mais restent mobiles. Avec les ligaments croisés et latéraux du genou, les ménisques assurent la stabilité du genou, amortissent les chocs et favorisent la fluidité des mouvements.

Quelles sont les lésions du ménisque les plus fréquentes chez les sportifs ?

Les blessures du genou sont monnaie courante chez les sportifs. Quelle que soit l’activité pratiquée, l’articulation est toujours extrêmement sollicitée. Il existe différents types de lésions méniscales dont la prise en charge varie en fonction de la blessure, de l’activité et de l’âge du patient. Une mauvaise chute, une sollicitation extrême de l’articulation ou encore un mauvais positionnement peuvent engendrer une vive douleur localisée entre le fémur et le tibia. Elle est présente à la palpation et devient plus intense lors du mouvement, la position accroupie de façon complète est difficile voir impossible et l’on constate un blocage du genou. Un œdème peut être constaté, lié à l’épanchement du liquide synovial dans l’articulation.

On constate principalement ce type de lésion méniscale chez les sportifs :

  • un aspect effiloché : des micro-traumatismes répétés peuvent être à l’origine de ce que l’on appelle l’aspect chamois avec bord libre effiloché
  • une fissure : la fissure méniscale peut être causée par une entorse ou un simple accroupissement
  • une désinsertion : souvent liée à une lésion des ligaments croisés, la désinsertion méniscale est généralement liée à une entorse du genou
  • une déchirure : la déchirure méniscale est souvent à l’origine d’une rotation violente du genou plié
  • une rupture en anse de seau : cette déchirure brutale est liée à un traumatisme violent et entraine une déchirure sur toute la longueur

Quel que soit le type de lésion, il est essentiel de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes.

Quels sont les facteurs de risque de lésion du ménisque ?

Les traumatismes tels qu’une torsion du genou ou une flexion anormale sont bien souvent à l’origine des lésions méniscales. Mais il arrive parfois qu’une simple position accroupie de façon prolongée avec relèvement brutal provoque une blessure. L’usure est un facteur aggravant, les micro-traumatismes répétés tout au long de la vie engendrent des lésions dégénératives. Enfin, une malformation de type genu varum ou genu valgum favorise l’apparition de perturbations.

Comment soulager naturellement le ménisque lésé ?

En fonction de l’âge du patient, de son activité ou de ses antécédents, la chirurgie n’est pas toujours indiquée. Certaines lésions peuvent être prises en charge de façon plus naturelles, en voici quelques exemples pour soulager efficacement la douleur des lésions méniscales :

  • L’hapagophytum : on l’appelle également la griffe du diable, cette plante médicinale originaire d’Afrique du Sud est connue pour ses vertus anti-inflammatoires.
  • La kinésithérapie : des exercices personnalisés et une rééducation suivie permettent de renforcer la zone musculaire et favoriser la stabilité de l’articulation.
  • Les Patchs STIMCARE : la composition naturelle des patchs s’appuie sur la technologie eNOsyntex pour agir efficacement sur la zone lésée. Composés d’oxydes minéraux naturels, les patchs renvoient comme un miroir les infrarouges émis par le corps. Cette concentration permet de stimuler la micro-circulation et améliorer l’apport en oxygène. Les toxines accumulées sont drainées, la reconstruction des tissus est favorisée et la douleur est apaisée. Les patchs favorisent la récupération.

Les lésions du ménisque peuvent survenir après un traumatisme ou un mauvais mouvement. Les Patchs STIMCARE vous aident à soulager efficacement les douleurs et favoriser la cicatrisation des tissus lésés. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez les utiliser aussi après la chirurgie ! Non transdermiques, les patchs agissent naturellement pour améliorer la régénération tissulaire.