SPORT : Comment gérer les cicatrices traumatiques ou chirurgicales ?

La cicatrisation est le phénomène physiologique de réparation des tissus profonds ou superficiels. Les cicatrices chirurgicales hormis l’esthétisme, sont souvent un sujet de préoccupation majeur au niveau des gênes fonctionnelles et des douleurs qui leurs sont liées.

En effet, nous nous sommes rendus-compte que les cicatrices, au-delà de leur aspect qui peut être fortement inesthétique (chéloïde, hypertrophique, pigmentaire), gardent quasiment toutes, une mémoire traumatique. Même vieilles de plusieurs années, elles peuvent conserver la mémoire du traumatisme initial ou de la chirurgie et continuer à perturber les fonctions locomotrices (genou, hanche, cheville, cuisse, mollet), la verticalisation (dos, ventre, torse), les mouvements des bras et des mains (membres supérieurs).

Une chose importante dans le sport : La zone cicatricielle agit en continuant d’envoyer au cerveau des informations de stress comme si l’événement traumatique (parfois vieux de 50 ans) était toujours présent. Ainsi, à chaque fois que l’on touche, comprime ou frotte la zone cicatricielle, on observe une chute globale et passagère du tonus musculaire général.

Le test Finger Resist est un test de force cicatriciel. Il suffit de faire serrer les doigts contre une résistance. On observe au préalable la force développée en serrant les doigts, puis on touche la zone cicatrielle, sans appuyer fort, ni générer de douleur. On réalise à nouveau le test de résistance des doigts qui s’effondre systématiquement si la zone est toujours perturbée par rapport au test initial. On peut également demander à la personne testée de réaliser des mouvements spécifiques, comme se mettre sur une jambe et fléchir le genou, réaliser des torsions de bassin, des mouvements de bras ou tout autres exercices. On note l’amplitude et la facilité pour le patient à faire le mouvement choisi. Puis on touche la cicatrice à tester et on observe les déséquilibres ou les limitations de mouvements induits par l’activation de la cicatrice.

Ainsi, une cicatrice peut continuer à perturber la force musculaire de gestes spécifiques entrainant peu à peu des dysfonctions pathologiques, sachant que personne ne soupçonne une cicatrice vieille de 5 à 10 ans qui semble bien intégrée.

LA SOLUTION STIMCARE

Stimcare a trouvé la solution pour réhabiliter vos cicatrices traumatiques ou chirurgicales. Il suffit de recouvrir avec 1 ou 2 patchs infrarouges Stimcare toute la longueur ou la surface du trait cicatriciel.

Après quelques minutes on note une libération des mouvements perturbés par la cicatrice. En renvoyant les infrarouges endogènes, le patch stimule la dilatation des micro capillaires et la réactivation des terminaisons nerveuses en direction de la cicatrice. Cela redonne au cerveau une information normale et les schémas corporaux naturels sont retrouvés automatiquement.

Si la cicatrice est boursouflée, chéloïde, rouge ou adhérente, l’activation de la micro-circulation grâce au renvoi des infrarouges, va peu à peu réactiver l’ensemble des phases de la cicatrisation. Après 2 à 4 mois de port quotidien du patch, on observe une atténuation de la coloration, des épaisseurs, une libération des adhérences, en bref un retour à une cicatrice saine, souple, blanche et normale.

Points importants :

  • A noter, qu’un patch travaille environ 10 à 12 jours sur une cicatrice.
  • Autre point important, le patch bloque totalement les rayons UV, protégeant la cicatrice du soleil, évitant ainsi des brulures ou des blocages pendant les phases cicatricielles qui durent au moins un an à partir de la fermeture de la cicatrice.
  • Les patchs peuvent être posés dès la fermeture des cicatrices soit entre le 30e et le 45e  jours après la blessure ou l’opération.
Play
Mathieu DEMARSON

« C'est vrai que les cicatrices, j'en ai fait mon dada... Je me suis rendu compte qu'en libérant une cicatrice c'est à dire en mettant un patch dessus au vient libérer énormément de tensions ! »

Kinésithérapeute et ancien handballeur professionnel

Kinésithérapeute et ancien handballeur professionnel

Kinésithérapeute et ancien handballeur professionnel

Slider

Pour en savoir plus, consultez notre article : Cicatrices perturbées : Comment les réhabiliter ?