Tendinite rotulienne, comment l’apaiser ?

 

La tendinite rotulienne est une blessure de surutilisation courante résultant d’un stress répété au niveau du tendon rotulien. Elle se traduit par une inflammation et une douleur du tendon situé sur le devant du genou, en dessous de la rotule. L’affection est courante chez les athlètes et sportifs dont l’activité implique des sauts fréquents. Cela dit, les personnes sédentaires n’en sont pas épargnées et peuvent développer la pathologie. Nous vous aidons ici à comprendre l’origine de la tendinite rotulienne et vous proposons quelques solutions et conseils pour mieux la soulager.

Qu’est ce que la tendinite rotulienne ?

La tendinite rotulienne est une affection qui cible le tendon rotulien. Elle se traduit par son inflammation et résulte dans la plupart des cas d’une sollicitation excessive du genou. La blessure évolue généralement en 3 phases correspondant à des niveaux d’aggravation et d’augmentation progressive de la douleur. En l’absence d’une prise en charge adéquate, le patient souffrant d’une tendinite rotulienne passe successivement de la phase réactionnelle, à une phase de remaniement pour finir par une phase de dégénérescence (plus grave et handicapante).

Comprendre les causes et les manifestations de la tendinite rotulienne

Les causes majeures :

La tendinite rotulienne s’inscrit dans le registre des blessures de surutilisation. Elle apparaître donc souvent du fait d’une sollicitation excessive de votre genou ou d’un stress répété sur votre tendon rotulien débouchant sur une inflammation ou une déchirure. Cela peut se produire notamment lors d’une séance (ou de l’enchaînement de plusieurs séances) d’entraînement/exercice trop intensif.

Les autres causes incluent :

  • Un faible développement des muscles de la jambe (fessiers, quadriceps, mollets)
  • Une raideur des muscles quadriceps, ischios jambiers ou de la cheville
  • Un défaut biomécanique des membres inférieurs

 

Ses facteurs de risques :

Même si elle peut apparaître à tous âges, elle touche plus fréquemment les athlètes et sportifs pratiquant des sports de réception (volley-ball, basketball, football…), la course à pied, le trail running et autres sports impliquant des charges fortes et/ou répétées sur le tendon rotulien.

De même, vous avez plus de risques de développer une tendinite rotulienne si vous vous entraînez sur une surface rigide, avec des dénivelés et lorsque vous portez des chaussures usées ou non adaptées. Enfin, une alimentation déséquilibrée, une hydratation insuffisante, un manque de sommeil et la consommation excessive d’alcool font également partie des facteurs aggravants.

Les symptômes de la tendinite rotulienne :

Les personnes touchées par cette affection se plaignent généralement de douleurs sur le devant du genou, en dessous de la rotule.

La douleur s’accentue avec l’activité lors de mouvements de saut, à l’atterrissage, pendant la course à pied, ou encore à la prise d’escaliers, entre autres.

En outre, on note une atténuation de la douleur à chaud dans la première phase. Mais celle-ci persiste ensuite durant l’entraînement dans les phases 2 et 3. Le tendon s’épaissit et devient sensible à la palpation. Enfin le genou enfle et donne une impression de chaleur. Seul un diagnostic clinique permettra d’établir si vous êtes réellement atteint d’une tendinite rotulienne et non d’une autre pathologie du genou.

 

Les traitements pour soulager votre tendinite rotulienne

Notez qu’il existe différents remèdes et astuces pour soulager efficacement votre tendinite rotulienne en cas de diagnostic confirmé. En privilégiant les solutions naturelles, vous pourrez apaiser la douleur en appliquant du froid sur la zone affectée, en faisant un cataplasme d’argile, en portant une orthèse/genouillère ou encore en appliquant simplement un patch STIMCARE. Bien entendu, ces traitements peuvent et doivent idéalement être combinés avec des exercices de rééducation mené par un kinésithérapeute pour accélérer votre rémission dans les cas de tendinite grave.

●      L’application du froid ou de la glace

Il est recommandé avant tout de limiter l’activité ayant favorisé l’inflammation du tendon rotulien et de mettre votre genou au repos. Vous pourrez ensuite utiliser le froid, c’est-à-dire, appliquer des poches de glace pour soulager la douleur que vous ressentez lorsqu’elle est trop forte. L’idéal étant d’utiliser le froid et le chaud en même temps : glace sur le tendon rotulien et bouillotte chaude sur le muscle quadriceps. La chaleur va détendre le muscle qui va arrêter de tirer sur le tendon et le froid va apaiser ce dernier. Temps de pose, au moins 1 heure.

●      Faire un cataplasme d’argile

L’argile verte est un produit naturel réputé pour ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et reminéralisantes sur les articulations notamment. Vous allez l’exploiter pour apaiser la douleur et l’inflammation au niveau de votre genou. Avec de l’argile verte en poudre (conservée dans un récipient en verre), vous allez préparer un cataplasme en utilisant une cuillerée en bois (pas de métal) et l’appliquer directement sur votre genou douloureux, environ 5mm d’ épaisseur. Recouvrez le ensuite de papier « celofrais » afin d’enfermer le cataplasme pour la nuit. Cela évite de mettre de l’argile dans les draps.

●      L’application de patchs Stimcare

Vous pouvez enfin compter sur les patchs STIMCARE pour soulager efficacement les gênes de votre tendon rotulien. Faciles à utiliser, vous pouvez appliquer votre patch localement au niveau du genou à traiter. L’augmentation de la microcirculation localisée sous le patch va venir drainer les toxines présentes et amener plus d’oxygène et de nutriments au tendon. Cela permettra de réduire l’inflammation et soulager la zone. N’hésitez pas à suivre le tuto “Soulager la gêne du tendon rotulien”  en déposant un patch sur le muscle quadriceps, un patch sur le tendon rotulien et un patch sur la cheville opposée (souvent perturbatrice) afin d’aider à la régulation de ses tensions.